Dans certaines régions du monde, les populations sont habituées au froid, allant même jusqu’à rechercher son contact lors de bains de mer réguliers. Ces derniers sont très courants dans les pays nordiques et les nageurs y sont heureux et en bonne santé toute l’année. Et si les températures basses pouvaient constituer l’un des remèdes pour entretenir la vitalité ? Pourquoi ne pas songer à en faire davantage l’expérience ? Tour d’horizon dans cet article des bienfaits du froid, avec en bonus un rituel pour l’expérimenter au quotidien.

Les fabuleux bienfaits du froid pour le corps

« La chaleur ramollit, seul le froid stimule » (Hippocrate)
Le froid procure une sensation désagréable : un vent glacial peut être insupportable tout comme la neige lorsqu’elle gèle les doigts de pieds et les mains. Quoi de plus normal que de fuir ou vouloir s’en protéger. Et pourtant, l’effet du froid sur le corps est puissant, notamment au contact de l’eau, s’exerçant de différentes manières.

Circulatoire : le froid favorise la circulation sanguine et lymphatique agissant tant sur la fluidité que le retour veineux. Il entraîne une vasoconstriction qui resserre les vaisseaux, avec en répercussion une dilatation qui ouvre les artères pour augmenter le débit cardiaque. Retenez qu’une bonne circulation est indispensable pour irriguer de sang l’ensemble des organes.

Dynamisant : l’eau froide est idéale pour stimuler les glandes surrénales, notamment le matin pour énergiser le corps. Prendre une douche froide n’est pas à la portée de tous, mais il est possible de trouver une solution plus douce via la douche écossaise (voir ci-après) ou des jets d’eau fraîche dirigés uniquement vers les membres inférieurs.

Drainant : l’eau est reconnue pour faire circuler les liquides corporels et lorsqu’elle est froide, elle donne un coup de fouet à l’organisme grâce à l’activation de la fonction rénale. Il draine ainsi plus facilement ses toxines./span>

Les bienfaits du froid se ressentent aussi au niveau psychique, entraînant une avalanche de réactions biochimiques. Celles-ci impliquent la dopamine et la sérotonine qui jouent un rôle clé dans la santé mentale. Grâce à l’action d’autres hormones comme le cortisol, l’adrénaline et les endorphines, les effets s’intensifient conduisant à un état de bien-être profond.

Une simple promenade en hiver peut être aussi revigorante ; les atouts des températures basses sont potentialisés par l’effet stimulant de l’air extérieur qui oxygène les cellules du corps. En rentrant chez vous, vous ressentirez une sensation très agréable de détente. En prime, votre visage aura repris de jolies couleurs. Le tableau devient parfait si vous vous baladez le long d’une plage en hiver, lieu vivifiant par excellence et source d’iode, un oligo-élément précieux.

Zoom sur l’activation des graisses brunes/strong>

Les graisses brunes sont nos cellules adipeuses « amies » ; elles nous maintiennent en bonne santé. Au contact du froid, elles sont sollicitées pour apporter de la chaleur au corps. Pour cela, elles puisent dans le sang du sucre et des graisses, leur carburant pour produire l’énergie nécessaire. Le froid est détecté par les récepteurs de la peau qui envoie un message au système nerveux, en l’occurrence l’hypothalamus. Celui-ci libère de la noradrénaline qui se fixe à la surface des graisses brunes pour déclencher la libération d’énergie. Ce processus, très rapide, fait partie de ce qui est communément appelé choc thermique.

Ce mécanisme de combustion de graisses atteste des bienfaits du froid pour l’hygiène du corps.

S’inspirer de l’immersion en eau froide nordique

Si vous habitez en bord de mer ou avez la chance d’y aller en vacances, notamment en hiver, la nage offre des vertus tant sur l’humeur générale que sur l’immunité, la santé cardiovasculaire ou encore la sensibilité à l’insuline. Même si le premier contact de l’eau froide est brutal, comme énoncé plus haut, les réactions en cascade génèrent ensuite une sensation euphorisante décrite par les scandinaves. Ces dernières revendiquent l’impact positif de la nage hivernale régulière sur leur vie et des transformations qu’elle a occasionnées, les incitant à installer un mode de vie plus sain. La phase éprouvante d’entraînement et d’adaptation de l’organisme est souvent vécue comme un défi personnel ; une fois celui-ci dépassé, les pratiquants se sentent fiers et forts, ce qui accentue leur puissance intérieure.

En référence aux études citées par l’écrivaine danoise Susanna Søberg (1), les nageurs expérimentés font part notamment d’une amélioration sensible de leur état général, en particulier une réduction des différentes infections respiratoires grâce au renforcement du système immunitaire. À ce propos, les chercheurs ont prouvé qu’une exposition au froid crée un stress physiologique bref, qui prépare le système immunitaire à combattre les infections. Les études ont d’ailleurs identifié chez ces nageurs un taux plus élevé de globules blancs (leucocytes) par rapport à un groupe témoin.

Entretenir sa forme au quotidien grâce à la douche froide

Les bienfaits du froid peuvent se vivre dans différentes situations, et pas uniquement par le biais d’un bain de mer , qui n’est pas accessible à tous.

Vous pouvez profiter chez vous de douches et bains froids. Précisons en revanche qu’ils ne conviennent pas à tous. Ils ne sont pas conseillés aux personnes frileuses ou fatiguées. Les individus qui ne craignent pas le froid, voire le recherchent par un excès de chaleur dans leur corps sont bien plus compatibles. En cas de problème cardiaque, il convient également d’éviter tout choc thermique.

Le rituel de la douche écossaise

-Commencez par votre douche habituelle.

-Baissez ensuite la température pour obtenir une eau tiède avant d’aller vers une eau plus fraîche. Dirigez votre pommeau vers les pieds et remontez ensuite le long des jambes jusqu’à l’aine.

-Repassez ensuite à l’eau chaude pendant quelques secondes et ensuite réitérez les jets d’eau froide en essayant d’atteindre cette fois la partie supérieure depuis le bassin jusqu’au dos. A priori, ce deuxième passage sera déjà moins saisissant.

Vous pouvez renouveler cette alternance pendant plusieurs minutes. Terminez par de l’eau froide et en sortant de la douche, mettez votre peignoir sans vous sécher tout de suite !

Vous avez découvert dans cet article les bienfaits du froid ; ne vous lancez pas tout de suite dans des expériences extrêmes, allez-y avec douceur. Les naturopathes recommandent d’installer de tels rites par étapes. Aussi, adaptez la température de l’eau en fonction de vos ressentis. Votre corps est votre allié, il saura vous guider. Faites lui confiance et osez introduire un peu de froid dans votre vie !

« Une fois qu’on y est, c’est gagné ! » (Susanna Søberg)
Conseils de lecture :
Les pouvoirs extraordinaires du froid, Susanna Søberg, Edition Robert Laffont

Nos derniers articles