Comment réaliser une purge de printemps ?

À l’approche des beaux jours, le corps accuse très souvent un coup de fatigue. Afin de retrouver une bonne énergie, il est recommandé de procéder à une purge de printemps. Pour quels objectifs ? Éliminer les toxines accumulées et stimuler l’activité des organes clés, et tout particulièrement le foie. Cette detox demande d’agir de façon globale et en tout premier lieu au niveau de l’alimentation. Vous souhaitez être guidé et découvrir les conseils de santé naturelle pour réaliser ce type de cure ? Éclairages dans cet article sur une expérience, source de santé.

L’avantage de se purifier en profondeur après l’hiver

L’encrassement de l’organisme a différentes origines : les déchets sont produits par le corps lui-même, mais sont apportés également par les aliments et ils sont nombreux : graisses saturées, sucre, céréales raffinées, plats industriels, alcool… D’autres sources existent, comme les médicaments, les produits chimiques ou la pollution environnementale. Les organes émonctoires (foie, intestin, reins, peau et poumons) interviennent afin d’assurer l’évacuation des substances indésirables et nocives. Mais pendant l’hiver, celles-ci ont tendance à s’accumuler : nous mangeons plus, de façon consistante et réalisons moins d’exercice physique. Dans ce contexte, les organes peuvent être submergés et ne plus remplir leurs missions de façon optimale. Des troubles s’installent sournoisement, s’exprimant de façon plus ou moins explicite : digestion difficile, maux cutanés, migraines, fatigue chronique…

Quel est l’intérêt de se purger pendant trois à quatre semaines ? Vous vous videz des surcharges qui encombrent vos tissus et vos cellules et retrouvez ainsi de la vitalité et une hygiène corporelle plus saine. Cet objectif ne peut se réaliser sans un travail de drainage des émonctoires afin de relancer leur fonctionnement. En revanche, cibler les cinq organes n’est pas conseillé, au risque sinon de générer de l’épuisement. Prenez conseil auprès de votre naturopathe pour choisir un ou deux axes prioritaires, le foie étant privilégié en raison de son rôle capital dans l’équilibre global. Le praticien sera par ailleurs amené à évaluer votre niveau de vitalité, afin d’adapter le mode d’emploi de la cure, notamment sur le plan alimentaire. Il convient en effet d’être prudent si vous êtes fatigué, sous-vital ou très intoxiqué.

Comment manger lors de la purge de printemps?

Le programme pour détoxifier l’organisme

Sans surprise, toute période purge demande de modifier en profondeur sa façon de se nourrir. Voici ci-dessous les aliments à privilégier :

  • les végétaux (crus et cuits) apportent une quantité importante de fibres, bénéfiques à la digestion. Par leur qualité nutritionnelle, ils abaissent le niveau d’acidité du corps, ce qui soulage les reins. En choisissant des légumes détoxifiants (betteraves, artichauts, crucifères, radis noir, etc.), vous fortifierez vos émonctoires, surtout le foie et les reins.
  • Les graines germées et les algues (disponibles en magasin bio) représentent des aliments particulièrement vitalogènes. Vous apprécierez cette saveur nouvelle dans votre assiette.
  • Consommez en journée un jus de légumes de bonne qualité (bio et pressés à froid) pour leur richesse en vitamines et minéraux. À défaut d’un extracteur de jus pour les préparer soi-même, vous les trouverez dans les boutiques bio.
  • Hydratez-vous énormément, à raison d’1,5 litre d’eau (de source ou filtrée) par jour pour favoriser l’activité des reins. Débutez chaque journée avec un verre d’eau tiède au lever (à boire par petites gorgées), auquel vous pourrez ajouter un citron pressé, reconnu pour être l’un des aliments détoxifiants du foie.

Pendant ce régime detox de printemps, vous supprimerez ou réduirez les aliments suivants : les céréales raffinées, les protéines animales, le sucre, les graisses saturées et tous plats industriels. Les excitants comme le café, le thé, le chocolat et l’alcool seront également à proscrire, dans la mesure du possible.

À noter : notre corps a besoin de protéines. Celles d’origines animales pourront être remplacées par les protéines végétales, mais si ce conseil est trop restrictif, choisissez de la viande blanche, des œufs ou du poisson. Remplacez le lait de vache par les laits de brebis ou de chèvre, à raison de deux à trois laitages chaque semaine. Mangez les céréales sans gluten et/ou complètes (riz, sarrasin, quinoa…).

Pour alléger votre digestion, réalisez les bonnes associations alimentaires. Il est conseillé de ne pas mélanger les protéines avec les amidons (viande et pommes de terre par exemple) et de consommer plutôt l’un ou l’autre avec des légumes. Les fruits seront ingérés à distance des repas.

Les plantes drainantes : le conseil du naturopathe

Les plantes médicinales constituent vos alliées tout au long de la purge de printemps : certaines favorisent en effet le nettoyage des émonctoires, éliminant ainsi les toxines. Buvez 3 tasses par jour, composées d’une ou de plusieurs plantes et/ou un complexe détox.

Parmi les plantes recommandées, citons le romarin, l’ortie piquante, le pissenlit, le cassis, la mauve, le réglisse ou encore le chardon marie. Si vous ne devez en choisir qu’une seule, le romarin fait figure d’incontournable, car il stimule le foie et la vésicule biliaire, facilitant ainsi le transit et la production de bile.

Les associations de plantes sont conseillées afin d’augmenter leur efficacité sur les différents émonctoires. Certains mélanges détox sont proposés dans le commerce ; tout herboriste pourra aussi vous conseiller et vous préparer votre solution.

En bonus : la bouillotte est une solution idéale pour compléter votre cure. Vous la placerez pendant 20 minutes le soir au coucher sur votre foie, dont la détoxification est renforcée par la chaleur.

Les autres solutions naturelles pour soutenir la detox

Pratiquer le sauna pour chasser les toxines

Très prisé des naturopathes, cette technique d’hydrologie est un excellent moyen d’élimination des toxines, grâce aux glandes sudoripares de la peau qui sécrètent de la sueur sous l’effet de la chaleur. Ce sont essentiellement les déchets cristaux qui sont évacués, qui proviennent notamment des protéines animales et d’une manière générale de l’alimentation acidifiante et/ou acide. Cette pratique assainit en profondeur et a le mérite de détendre l’ensemble des articulations.

Notre conseil : réaliser une à deux séances lors de la cure, dans un sauna traditionnel ou à infrarouges. Attention, si vous souffrez d’une pathologie, demandez conseil à votre médecin.

Réaliser une activité physique soutenue

Vous le savez, l’exercice physique est essentiel pour entretenir sa santé au long cours. Mettez à profit cette purge de printemps pour faire plus d’activité physique, surtout si vous l’avez réduite pendant l’hiver. Le sport ou la marche favorisent le processus de péristaltisme, qui fait progresser les aliments tout au long du tube digestif. Cette pratique complète très efficacement la detox alimentaire et relâche les tensions nerveuses via la libération des hormones de bien-être, comme les endorphines.

Notre conseil : faire une heure de sport deux fois par semaine et/ou marcher en plein air chaque jour a minima 30 minutes.

Se relaxer pour accroître les ressources du corps

Lorsque l’organisme est placé en condition de se purger, il est déstabilisé et doit fournir un effort inhabituel pour éliminer ses surcharges. Il va également sursolliciter ses différents organes de purification. Aussi, il a besoin de ressources pour cela ; en relâchant les tensions du système nerveux, vous libérerez une énergie nouvelle pour soutenir le travail global. Pour contribuer au succès de votre cure détox, essayez de vous accorder de véritables pauses et de vous détendre le week-end. De nombreuses techniques de relaxation existent : yoga, méditation, marche en forêt, coupure digitale, respiration ventrale, cohérence cardiaque… Choisissez les activités qui vous procurent le plus d’épanouissement pour un maximum de bien-être.

Le propos de cet article vise à vous guider et non à vous culpabiliser si vous ne suivez pas l’ensemble de ces grands principes. Prenez le temps de concrétiser vos expériences ; s’engager sur la voie de la santé naturelle est un long chemin. Vivez cette aventure avant tout comme une invitation à prendre soin de vous !

Venez découvrir aussi les articles de notre blog.

Nos derniers articles

X