Restera gravé dans ma mémoire ce séjour dans cette belle demeure ancienne à la détonante déco d’éléphants africains, où se déroula dans les années 60 un fait divers étonnant qui a inspiré Guy des Cars, entourée d’un parc de 15 ha de cèdres et de séquoia centenaires, d »écureuils espiègles et de lamas brouteurs de ronces, près d’un ancien lavoir sauvage et secret enseveli sous les mousses, et au loin surplombée par un donjon triangulaire dont le propriétaire est une personnalité picaresque ( ah la vue depuis le jacuzzi ! ) au sein d’une région vallonnée propice aux randonnées faciles et aux panoramas variés ; pays du vin noir et du foie gras ( un comble pour un jeûne, mais ce sera à emporter à la fin du séjour !), de champs de colza et de vergers, de pigeonniers grands comme des forteresses, d’églises romanes croulantes aux curieux frontons et auvents et d’étranges séchoirs à pruneaux, sous la conduite sympathique de Didier qui nous explique chaque pierre de cette Gascogne si riche en Histoire, de Samuel qui nous décrit chaque plante de ce Lot-et-Garonne si fertile et de Micael qui nous enseigne la sérénité en faisant le double mouvement de la lune et du vol de la grue sur la montagne !

X