Pour mon 4ème jeûne à l’enclave des Papes, j’ai pour la première fois choisi la fin juin, époque des lavandes. La couleur et l’odeur de ces champs embellissent les randonnées. Le mas du Batadou, est toujours aussi accueillant et son équipe toujours aussi attentionnée.
Un petit bémol fut toutefois le nombre trop important de 17 jeûneurs, qui j’espère, n’était qu’une exception. L’endroit est néanmoins à conseiller, car on en revient forcément avec le sourire aux lèvres et le corps purifié.

X